Isabelle Courroy joue du kaval, cette flûte au nom turc, emblématique des régions de Thrace et d’Anatolie, dont elle a cherché l’enseignement auprès des musiciens qu’elle est allée rencontrer dans leur quotidien. 
“Q-w-l“, la racine arabe du mot “kaval“, signifie “la Parole“. Cette étymologie met en lumière le pouvoir sacré de l’instrument et invite le musicien au rôle de médiateur, voire de magicien.

A travers ce simple tube, ouvert à ses deux extrémités, Isabelle Courroy explore son rapport au monde et poursuit une recherche sur la fluidité et la matière du souffle.

A partir de son travail sur les qualités spécifiques des flûtes kaval et l’éventail de tous leurs possibles, Isabelle Courroy a su développer un vocabulaire qui lui est propre et à partir duquel elle construit les ponts de multiples rencontres avec les musiciens tels, Françoise Atlan, Zad Moultaka, Djamchid Chemirani, Shadi Fathi, Katerina Papadopoulou, Socratis Sinopoulos, Lyuben Dossev, Hristina Beleva, Maria Simoglu, Mahmut Demir.

Elle fait partie actuellement des formations suivantes : Collectif Aksak, Zaman Fabriq, Il Sole non se muove avec l’Ensemble multitudes de la Cie Rassegna, Aashenayi, Topkapi avec l’Ensemble Canticum Novum, L’immobile voyage, opus 1 – Solo kaval, opus 2 en duo avec Shadi Fathi, opus 3 en trio avec Shadi Fathi et Wassim Halal.

Sa discographie est distinguée par Les Victoires de la musique, Diapason d’or, ffff de Télérama, Choc du Monde de la musique, Bravo de Trad Mag et Coup de coeur de l’Académie Charles Cros…